Comment réussir à concilier intendance de la maison et télétravail ?

Après le suivi scolaire des enfants, je vous propose maintenant de découvrir un autre petit outil pour vous aider à mieux appréhender la gestion des repas et donc…des courses dans votre foyer.

Et oui, depuis le confinement et avec le télé-travail, le service restauration a bel et bien disparu et le confort associé qui en résulte aussi. Alors comment faire, pour que cette nouvelle tâche ne devienne pas une nouvelle corvée ou une nouvelle charge mentale, sans non plus revenir au plat unique “coquillette-jambon” ?

Et bien, à la maison nous avons mis en place un outil…que l’on pourrait appeler “Family Food TimeTable” ? Bon bof…je vais vous épargner l’appelation marketing boolshit plutôt ratée qui , au final, ne servira même pas à vous faire avaler ma sauce ….Parlons plutôt d’un tableau collaboratif des repas de la semaine. C’est pas forcément très sexy mais on comprend mieux de quoi il s’agit….

Et avec l’image ce sera sans doute mieux :

Tableau collaboratif des repas

L’idée de ce tableau est d’inviter chacun à s’exprimer sur les repas de la semaine et au fil de l’eau, à réinjecter de nouvelles propositions lorsque les repas sont terminés. On discute des propositions, on bouge les tickets et nous faisons des compromis ensemble pour que cela convienne à tous.

“Ah non pas encore des épinards, on en a déjà eu la semaine denière !”

“Moi j’ai envie de quelque chose de bon, avec du gras et de la viande, quand est-ce que l’on se prévoit un bon hamburger ?”

“Et dites, ce serait bien de changer un peu, on peut essayer une nouvelle recette? J’ai trouvé une recette de plat vegan sympa à tester…”

Voilà, chacun, avec sa personnalité, va trouver sa place dans ce petit tableau : découvrir les préférences des autres et attendre patiemment son jour pour se lécher particulièrement les babines.

Pour que cela marche, on a institué un certain nombre de règles :

  • Les décideurs finaux et responsables de course restent les parents
  • Un seul plat de viande par jour (ou presque !)
  • Une journée par semaine végétarien (ou presque !)
  • Une journée doit être équilibrée (ou presque !)

Résultat de l’expérience : Nous avons pu mettre en place une seule grosse course par semaine avec une liste précise et sûre des achats à faire et donc moins de stress, une participation joyeuse à la préparations des menus.

Et puis, nous pourrions ajouter une vertu pédagogique à ce tableau, concernant l’équilibre alimentaire et la sensibilisation aux gestes écologiques.

Rien que ça ! 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *